Winterthur-Stade Nyonnais

Le Stade Nyonnais a renoué avec la victoire en récoltant un précieux succès à winterthur. Il s’agit de la deuxième victoire de la saison à l’extérieur pour les « jaune et noir qui ne s’étaient plus imposés depuis le 22 août ! Les résussites stadistes ont été inscrites par Ngindu à la 42e puis Miéville à la 75e. Les zürichois avaient égalisé à la 57e
 

 CHALLENGE LEAGUE I 16.11.2008 I Schützenwiese I 18:00

 

       
 

 

1:2
(0-1)

 

 
 

 57' Sprunger 1-1

 MATCH TERMINE

 42' Ngindu 0-1
 75' Miéville 1-2
 

 FEUILLE DE MATCH

 

 M. Bertolini

  

1300 spectateurs
 FC Winterthur    FC Stade Nyonnais
 Entr. : Mathias Walther    Entr. : Arpad Soos                  
 Onze de base    
 Leite ;    Mathey ;
 Von Niederhäusern
 (  30' Simunovic)
   Hyvernaud
 Romano    Bichard
 Thrier    Katz  83'
 Radice (  84' Audino)    Munoz  74' ;
 Senn    Germanier
 Abrashi    Kamara
 Zuffi (  46' Schnorf)    Ngindu  42'
 Sprunger  57'    Lombardo ;
 Bühler    Atkinson (  76' Arona)
 Barlecaj    Miéville  75'
 Remplaçants    
 Schnorf    Warpelin (GR)
 Ljimani    Arona
 Simunovic    Lepape
 Senkal    Sene
 Da Cunha    Kardum
 Audino    Pauchard
 Bretscher    
 Absents - blessés - susp.    
 Aziawonu (b)    Domoraud (b)
 Frangao (b)    Sordet (b)
 Lombardi (b)    Sousa (b)
 Sekou (b)    Hauser (b)
 Vasic (b)    Gétaz (malade)
 STATISTIQUES JOUEURS I CLASSEMENT
 
 RESUME


Nyon regoûte au succès - La Côte 17.11.2008

Le Stade Nyonnais a retrouvé le chemin des filets et renoué avec la victoire à Winterthour. Les «jaune et noir» sortent ainsi de la zone rouge. Enfin ! Après sept matches sans victoire et un dernier succès remontant au 22 août à La Chaux-de-Fonds, le Stade Nyonnais a quitté le terrain avec trois points dans son escarcelle. Face à Winterthour, les «jaune et noir» ont également mis fin à une disette offensive longue de 739 minutes (!), toutes compétitions confondues.

Notre objectif était de faire sept points lors des trois derniers matches avant la trêve hivernale, lançait Daniel Perroud. Les trois points acquis à Winterthour nous font le plus grand bien. Il en manque encore quatre, poursuivait le président du Stade Nyonnais. Il ne faut pas se relâcher. Nous sommes parvenus à mettre fin à notre spirale négative. Tout reste possible avec la réception de Schaffhouse à Colovray (ndlr: le samedi 29 novembre). Tout put aller très vite, dans un sens comme dans l'autre !

Miéville aligné en attaque !

Pour ce match, Arpad Soos a fait sien l'adage «qui ne tente rien n'a rien». En alignant le défenseur Yves Miéville à la pointe de l'attaque nyonnaise, le stratège de Colovray a opté pour un choix qui s'est avéré judicieux.

Yves a fait un super match, se réjouissait Massimo Lombardo. Il sait gérer la pression et l'a prouvé aujourd'hui (ndlr: dimanche). Il a démontré ses capacités d'adaptation en jouant à un poste complètement à l'opposés de sa place habituelle. Il a marqué un but très important. On savait de quoi il était capable, on l'avait vu la saison dernière. Il se pourrait qu'on retente cette expérience à l'avenir, glissait le milieu de terrain et entraîneur-assistant nyonnais.

Enlisés dans une mauvaise passe, les Stadistes ont su relever la tête pour ramener un bon résultat de leur déplacement en terre zurichoise. On cherchait ce résultat depuis longtemps. On avait fait un bon match contre Lugano, malgré la défaite, affirmait Lombardo. Nous avons souffert en début de match. Par la suite, nous avons fait preuve de caractère pour, petit à petit, prendre le dessus et nous créer des occasions. Brice (ndlr: Ngindu) a pu ouvrir la marque juste avant la mi-temps, c'était important pour le mental.
Travailler dans la sérénité

Malgré l'égalisation de Winterthour, les pensionnaires de Colovray n'ont pas baissé les bras et ont continué à se battre. Leurs efforts étaient récompensés à un quart d'heure de la fin par Miéville qui offrait ainsi la victoire aux siens. Une victoire qui va faire le plus grand bien aux joueurs de La Côte.

On connaît l'importance d'un résultat positif en football, signalait l'ancien joueur de Servette. On va pouvoir travailler dans la sérénité. Le fait d'avoir marqué à nouveau va créer un déclic dans l'équipe. Je suis déçu de devoir attendre deux semaines avant de pouvoir rejouer, concluait «Mass». Axel David

 REVUE DE PRESSE

 
«On se maintiendra!» La Côte 14.11.2008

Mal en point, le Stade Nyonnais se déplace à Winterthour dimanche dans la peau d'un relégable. Entretien avec son président Daniel Perroud.

Le Stade Nyonnais est en crise. Relégable, plus mauvaise attaque de Challenge League, le club de Colovray se doit de réagir lors de son déplacement à Winterthour ce dimanche (coup d'envoi à 14h30).

Daniel Perroud, le Stade Nyonnais est relégable alors que le 1er tour touche à sa fin. Vous attendiez-vous à une telle situation ?

Pas du tout... J'étais persuadé, par méconnaissance, qu'en continuant à travailler, on s'en sortirait mieux. Je pensais plus à la 8e place qu'à la 15e.

On a commis quelques erreurs, notamment en pensant que Paulo Sousa pourrait remplacer Jocelyn Roux à lui tout seul. Il aurait fallu un second attaquant de ce calibre. On apprend sur le tas. Certains joueurs ont également montré leurs limites, techniques ou mentales.

Que regrettez-vous le plus si vous revenez sur votre début de championnat ?

A force de vouloir à tout prix garder l'esprit de groupe que nous avions la saison dernière, nous sommes passés à côté de belles opportunités. Des joueurs qui nous avaient été proposés effectuent une très bonne saison au sein d'autres clubs.

Nous n'avons pas voulu froisser certaines personnes qui étaient présentes l'an dernier. Force est de constater que cette tactique est un échec. Sinon je regrette également les matches perdus contre Locarno et Gossau qui sont des adversaires directs pour le maintien.

Ils pourraient faire mal lors du décompte final.

Quel bilan tirez-vous de votre campagne de recrutement ?

Je pense que nous avons visé juste avec les engagements de Paulo Sousa et Gilles Domoraud. Malheureusement, nous ne pouvions pas prévoir les blessures. Téo Kardum constitue un gros point d'interrogation. Il est très doué mais n'a pas compris qu'il devait beaucoup travailler.

Il faut aussi ajouter que nous avons eu très peu de temps pour constituer notre équipe après la promotion. En juillet, Leandro (ndlr: ex-joueur d'Yverdon) nous avait donné son accord mais est finalement retourné au Brésil. Avec lui, nous aurions eu un joueur d'expérience avec qui associer Sousa.

Arpad Soos est-il toujours l'homme de la situation ?

Plus que jamais! ça m'embêterait qu'un autre club profite de ses connaissances. On finira la saison ensemble en Challenge League. Il est le premier à avoir donné des ambitions au club lors de la saison 2005-2006. C'est un grand stratège du football. Il a eu des propositions et peut-être bien qu'un jour c'est lui qui décidera de nous quitter...

Votre équipe n'a marqué que six buts en douze matches. Vos recherches pour trouver un buteur avancent-elles ?

Nous avons des contacts avec Lausanne concernant des attaquants qui ne jouent pas ou peu cette saison. Nos relations avec le LS sont bonnes comme l'a prouvé l'arrivée de Guillaume Katz en début de saison. Sinon Paulo Sousa espère rejouer contre Schaffhouse à Colovray (ndlr: le 29 novembre). Son retour nous ferait du bien, il avait marqué à trois reprises avant de se blesser. Nous avons pu voir une belle complicité entre lui et Massimo Lombardo.

Le retour de Jocelyn Roux est-il envisageable ?

C'est notre plus grand souhait! Les contacts avec Jocelyn n'ont jamais été rompus. Il nous a demandé d'attendre jusqu'à la trêve afin d'avoir du temps pour réfléchir.

S'il n'était pas satisfait de son temps de jeu à Bellinzone, nous pourrions imaginer qu'il veuille changer d'air. Nous serions évidemment ravis de l'accueillir.

Après un début de saison encou-rageant, l'équipe s'est effondrée. Comment l'expliquez-vous ?

Nous avons eu un calendrier plus facile en début de saison. Le match à Saint-Gall nous a fait très mal. Nous nous sommes rendu compte qu'il y avait un monde de différence entre les deux équipes. Nous avons vu que le chemin était encore long. La défaite à Lausanne a à également été difficile. Nous avons effectué un non-match en première période, c'est impardonnable ! Les blessures ont aussi joué un rôle dans les résultats. Nous avons dû nous passer de Sousa, Domoraud et Sordet qui sont des pièces maîtresses de l'équipe. Mais je vois aussi du positif: les gars travaillent beaucoup et le discours entre Arpad Soos et ses hommes passe très bien.

Y aura-t-il des changements durant le mercato? Si oui lesquels ?

Il faudra avoir une discussion franche avec certains joueurs pour savoir s'ils sont d'accord de faire les efforts nécessaires pour évoluer à ce niveau. Cela peut être positif, nous l'avons vu avec John Atkinson qui s'est accroché et a travaillé pour avoir sa place. Ensuite, nous allons surtout rechercher des attaquants. En trouver deux serait idéal. Des clubs ont des joueurs internationaux chez les M21 qui ne jouent pas et seraient intéressés pour les placer chez nous.

Le Stade Nyonnais se maintiendra-t-il en Challenge League ?

Oui!

En cas de relégation, resterez-vous à la tête du club ?

En cas d'ascension, de maintien ou de relégation, ma décision sera la même...

Et quelle est cette décision ?

Joker!

Propos recueillis par Axel David

 RESUME
 

Prochain match

Championnat 13e journée
VS
Bâle II
St. Nyonnais
Samedi 25 octobre 2014 - 15:00
Stade du Rankhof

Dernier match

Championnat 12e journée
VS
Stade Nyonnais
Breitenrain
1
1

Résumé

Classement

1. Rapperswil 12 31
2. NE Xamax 12 26
3. Köniz 12 24
4. Sion II 12 24
5. Bâle II 12 20
6. Breitenrain 12 20
7. Tuggen 12 18
8. Stade Nyonnais 12 17
9. YF Juventus 12 16
10. Old Boys 12 15
11. Zürich II 12 15
12. Delémont 12 12
13. Etoile Carouge 12 11
14. Saint-Gall II 12 11
15. Brühl 12 07
16. Locarno 12 04
Classement complet