Breitenrain - Stade Nyonnais

1ère Ligue promotion I 7 octobre 2017 I Spitalacker I 16:00

1:0
(0:0)

76' Colic 1-0

FEUILLE DE MATCH
FC Breitenrain FC Stade Nyonnais
Entr. : Gian Luca Privitelli Entr. : Oscar Londono
RESUME

Breitenrain stoppe la belle série du Stade - La Côte

Fargues aurait pu bénéficier d’un penalty qui semblait évident.

Par dm

PROMOTION LEAGUE - Coup d’arrêt pour le Stade Nyonnais, battu samedi sur le terrain de Breitenrain (1-0).

Samedi, Breitenrain a mis fin à la belle série du Stade Nyonnais. Après huit victoires consécutives – sept en championnat et une en Coupe de de Suisse –, les Nyonnais ont subi la loi des banlieusards bernois.

Face à un adversaire invaincu sur sa pelouse synthétique, les Vaudois ne manquaient pourtant pas leur entame de match. Soucieux de montrer que leur second rang au classement n’était pas usurpé, ils prenaient lec choses en main. Kiener, très en vue tout au long de cette rencontre, s’interposait sur une frappe de Pont (4e) et sur un coup franc de Moreno (7e). Le ton était donné. Le portier de Breitenrain allait être le grand bonhomme de la partie.

Passés ces instants de flottement, les hôtes reprenaient des couleurs et Colic (37e), sur coup franc, inquiétait Barroca. Les dernières minutes de la première période appartenaient aux Nyonnais. Hélas, une nouvelle fois, Kiener opposait son veto sur la frappe de Dessarzin (40e).

Manque de tranchant

Peu avant l’heure de jeu, les Nyonnais croyaient au but mais la reprise de Chentouf était sauvée, miraculeusement, par le portier bernois (57e). Peu après, Fargues était accroché dans la surface de réparation mais l’arbitre restait de marbre, refusant aux Nyonnais un penalty qui semblait évident.

Un malheur n’arrivant jamais seul, sur une relance de Tall, Moreno perdait stupidement le ballon. Tout heureux de l’aubaine, Colic frappait et voyait son tir, légèrement dévié, tromper Barroca. Un but difficile à digérer qui restait sur l’estomac d’Oscar Londono. «On ne doit jamais prendre ce but», pestait le coach du Stade.

Dans les derniers instants, le magnifique centre de Bryand ne trouvait personne à la réception et Kiener s’offrait une dernière parade sur une frappe de Bunjaku (89e). Pour n’avoir pas su concrétiser leurs occasions, les Nyonnais rentrent bredouilles et voient Kriens, victorieux à Bâle (2-4), prendre le large. Le Stade conserve sa seconde place mais compte, désormais, quatre points de retard sur le leader.

«Cette défaite laisse pas mal de regrets car ce match était à notre portée. Il aurait fallu se montrer plus tranchants, analysait Oscar Londono. C’est dommage car cela coupe notre bonne série.»dm

FC Stade Nyonnais : Barroca ; Hiraç, Hebib, Tall, Titié (78' Bryand) ; Dessarzin 68', Moreno (78' Bunjaku), Pont, Besnard (64' Mobulu) ; Fargues 23', Chentouf

Remplaçants : Mutombo (GR), Golay, Bryand, Camara, Mobulu, Lambin, Bunjaku

Pas convoqués : Hysenaj, Odabasi, Ramadani, Maric

Blessés : Valente, Faye, Bega, Fernandez, Gaillard

Absent : Zambrella

PRESENTATION

Match à haut risque pour le Stade - La Côte

football Les Stadistes reçoivent l’invaincu Breitenrain, samedi, à 16h.

«Moi, j’appelle cela un match traquenard», glisse Hugo Fargues, à l’évocation du déplacement de samedi, à Breitenrain. L’homme en forme du Stade Nyonnais – six buts inscrits lors des cinq derniers matches, championnat et Coupe de Suisse confondus – a parfaitement raison. Sixièmes à dix points du Stade, les Bernois, vulnérables hors de leur fief, ont récolté treize de leurs quatorze points à la maison. Face à cet adversaire, invaincu sur sa pelouse, les «jaune et noir» savent qu’un match très compliqué les attend. «Sur ce petit terrain synthétique, il faudra se montrer solides mais, de toute façon, dans ce championnat, tous les matches sont difficiles. Notre courte victoire 1-0 de samedi dernier, face à la lanterne rouge United Zurich, en est la preuve», prévient le buteur nyonnais.

Jamais deux sans trois

Si les Nyonnais seront sur leurs gardes, ils se rappelleront, aussi, qu’ils se sont imposés lors des deux dernières saisons (1-3 et 0-4), à Breitenrain. Sur la pelouse bernoise qui, visiblement, leur réussit bien, réussiront-ils la passe de trois?

«On a réalisé un super mois de septembre et il faut maintenant confirmer, lâche l’ancien Servettien, heureux depuis son retour à Colovray. Mon début de saison n’a pas été évident car il m’a manqué deux semaines de préparation. Maintenant, je suis vraiment content. J’ai simplifié mon jeu et trouvé ma place dans l’équipe au sein de laquelle les automatismes fonctionnent bien.»

Gaillard, Valente (blessés) et Zambrella, le meneur de jeu (suspendu) ne seront pas du voyage mais le coach, Oscar Londono, pourra compter sur le retour de deux attaquants, Besnard qui a purgé sa suspension, et Chentouf, remis de sa blessure. De bon augure au moment d’affronter une équipe très hermétique à domicile. dm

Prochain match

1ère Ligue Promotion 13e J
VS
YF Juventus
Stade Nyonnais

Samedi 27 mai 2017 - 16:00
Samedi 21 octobre - 16h00
Zürich - Juchhof 1
A suivre en live streaming

Dernier match

1ère Ligue Promotion 12e J.
VS
Stade Nyonnais
FC Bâle II
1
2

Résumé

Classement

1. Kriens 12 29
2. Stade Nyonnais 12 27
3. Yverdon 12 24
4. Brühl 12 23
5. Zürich II 12 20
6. Breitenrain 12 20
7. Cham 12 16
8. Sion II 12 15
9. La Chaux-de-Fonds 12 15
10. Bavois 12 15
11. Stade Lausanne 12 14
12. Bâle II 12 13
13. Köniz 12 13
14. YF Juventus 12 09
15. Old Boys 12 08
16. United Zürich 12 06
Classement complet