Stade Nyonnais - Old Boys

1ère Ligue promotion I 18 novembre 2017 I Colovray I 16:00

3:2
(1:1)

18' Chentouf 1-0
66' Fargues 2-1
75' Fargues 3-2

30' Akbulut 1-1
70' Asani 2-2

M. Jancevski

300 spectateurs
FEUILLE DE MATCH
FC Stade Nyonnais BSC Old Boys
Entr. : Oscar Londono Entr. : Aziz Sayilir
RESUME

Le Stade termine sur une bonne note - La Côte

Hugo Fargues fut déterminant dans le succès nyonnais, samedi contre Old Boys.

FOOTBALL - Les Nyonnais ont souffert pour décrocher une courte mais importante victoire face à Old Boys (3-2).

Samedi, en s’imposant face à Old Boys, le Stade s’est offert une courte mais importante victoire avant la trêve. Mais, avant de pouvoir savourer ce douzième succès de la saison, les Nyonnais sont passés par tous les états d’âme. Face à l’avant-dernier de la classe qui avait décidé de défendre très bas, proposant une ligne de cinq et une de quatre, plaçant, seul en pointe, le redoutable Akbulut, les Nyonnais ont souffert, alternant le bon et le très mauvais avant de passer l’épaule.

Soucieux de ne pas laisser traîner les choses, les hôtes empoignaient le match à bras-le-corps et trouvaient l’ouverture sur leur première occasion. Sur un ballon récupéré par Bryand, Chentouf, de vingt mètres, ne se posait pas de question. Sa frappe soudaine, mais de loin, pas inarrêtable, trompait le portier Dedaj, peu inspiré sur ce coup-là (18e).

A l’issue de ce temps fort ponctué d’un but, les Nyonnais plongeaient dans une douce léthargie, laissant les «Vieux Garçons» revenir dans la partie. Inoffensifs jusque-là, ils parvenaient à égaliser par Akbulut qui profitait du manque de détermination de la charnière centrale nyonnaise (30e). Tout était à refaire et ce but semait le doute dans l’esprit des «jaune et noir» qui prolongeaient leur sieste jusqu’à l’heure du thé.

Fargues, le sauveur

«Nous avons dormi en fin de première mi-temps, pestait Oscar Londono, le coach du Stade. A la pause, j’ai élevé le ton pour demander aux joueurs de se réveiller. J’ai bien aimé l’état d’esprit de la seconde période car les gars savaient qu’il fallait gagner ce match.»

Revenus sur la pelouse avec de meilleures intentions, les hôtes se créaient, coup sur coup, quatre belles opportunités. Le déboulé de Hiraç, suivi du centre de Dessarzin, ne donnait rien (47e), Chentouf et Fargues avaient le but au bout de la chaussure (48e) avant que le portier ne s’interpose sur le coup de tête de ce même Fargues (50e). Les Bâlois étaient proches de capituler mais les Nyonnais ne trouvaient pas l’ouverture. Ou faisaient preuve d’une maladresse crasse, à l’image de Dessarzin qui, en position idéale, à dix mètres du but, tirait à côté (53e).

Comme cela fut le cas face à United Zurich et Juventus, le salut allait venir des pieds de Fargues. Auteur d’un premier tour de grande qualité, le Prince de Colovray débloquait la situation. De dix-huit mètres, il délivrait une merveille de coup franc qui laissait le portier bâlois sans réaction (66e).

«On est dans les objectifs»

La joie nyonnaise était, hélas, de courte durée. S’offrant un petit festival sur le flanc droit, Akbulut servait Fleury dont la reprise, repoussée par Barroca, profitait à Asani (71e). Tout était – une fois de plus – à refaire pour les Nyonnais qui, dans l’enchaînement, frisaient la catastrophe. Heureusement pour la formation de Colovray, Barroca, une fois encore impeccable, sauvait, du pied, seul face à Rietmann (72e).

Les Bâlois avaient laissé passer leur chance et allaient s’en mordre les doigts, quelques minutes plus tard. S’aidant probablement du bras pour contrôler le ballon, Fargues, dans un angle fermé, inscrivait, au premier poteau, sa neuvième réussite de la saison, synonyme de victoire (75e).

«Nous pouvons regretter quelques points égarés mais le bilan est bon, confiait le double buteur du jour. Nous sommes dans les objectifs, en embuscade derrière Kriens. A titre personnel, je me sens bien et je m’éclate.»

Solidement installés au deuxième rang, à deux points de Kriens mais possédant neuf longueurs d’avance sur leurs poursuivants immédiats, Yverdon et Breitenrain, les Nyonnais peuvent, plus que jamais, rêver de Challenge League. Place maintenant à la trêve avant un second tour qui s’annonce passionnant et décisif.

stade nyonnais - old boys 3-2 (1-1)

Buts: 18e Chentouf 1-0, 30e Akbulut 1-1, 66e Fargues 2-1, 71e Asani 2-2, 75e Fargues 3-2.

Stade Nyonnais: Barroca; Hiraç, Hebib, Tall, Bryand; Gaillard (72e Moreno), Zambrella; Dessarzin (66e Valente) , Mobulu (79e Camara); Chentouf.

Entraîneur: Oscar Londono.

Old Boys: V. Dedaj; Disler (85e Leuthard), Cucinelli, Limanaj, D. Dedaj, Savinc (81e Blatter); Fleury, Sahin, Asani, Rietmann (78e Osaj); Akbulut.

Entraîneur: Aziz Sayilir.

Notes: stade de Colovray, Nyon. 300 spectateurs. Arbitres: MM. Jancevski, Rossoz, Maystre. Avertissements: Zambrella, Fargues, Rietmann, Akbulut, Limannaj, Asani. Stade Nyonnais privé de Faye, Titié, Besnard (blessés), Hysenaj, Maric, Ramadani, Bega, Fernandez, Bunjaku, Pont (pas convoqués).

FC Bâle 1893 II - FC Sion II 1-3. FC Breitenrain - FC La Chaux-de-Fonds 3-1. FC United Zürich - FC Stade-Lausanne-Ouchy 1-2. SC YF Juventus - SC Cham 4-1. FC Köniz - FC Zürich II 5-1. SC Brühl - FC Bavois 2-2. SC Kriens - Yverdon Sport FC 2-1.



FC Stade Nyonnais : Barroca ; Bryand, Tall, Hebib, Hiraç ; Mobulu ( 79' Camara), Zambrella 28', Gaillard ( 73' Moreno), Dessarzin ( 66' Valente) ; Fargues 93' ; Chentouf

Remplaçants : Mutombo (GR), Golay, Moreno, Valente, Lambin, Odabasi, Camara

Blessés : Titié, Faye, Besnard

Pas convoqués : Pont, Bega, Ramadani, Fernandez, Hysenaj, Bunjaku, Maric


BSC Old Boys : Dedaj ; Sevinc ( 82' Blatter), Sahin, Asani 88', Fleury, Rietmann 17' ( 79' Osaj), Disler ( 86' Leuthard), Dedaj, Akbulut 36', Limanaj 78', Cucinelli

Remplaçants : Keller, Leuthard, Mushkolaj, Osaj, Tasholli, Blatter
PRESENTATION

Le Stade peut passer Noël paré de jaune - La Côte

Ridge Mobulu et les Nyonnais peuvent passer l’hiver en tête du classement de Promotion League.

PROMOTION LEAGUE - Samedi (16h) sur sa pelouse, le Stade doit terminer l’année 2017 par un succès face à Old Boys.

dominique montangero

sports@lacote.ch

Et si Yverdon devenait le plus sûr allié du Stade dans la course à la promotion en Challenge League? Nourrissant les mêmes ambitions que les Nyonnais, les Yverdonnois, troisièmes de Promotion League, à six longueurs du Stade, pourraient, ce week-end, jouer le rôle de juge de paix dans la course-poursuite engagée avec le leader, Kriens.

En déplacement chez le leader, les joueurs de la Cité thermale seront à un tournant. Samedi dernier, alors qu’ils menaient 3-1 face à Köniz, ils ont perdu le nord, encaissant trois buts entre la 87e et la 93e minute. Un revers (3-4) qui leur interdit le moindre faux pas et les oblige à l’exploit, samedi, en terres lucernoises. Une défaite les placerait à onze points de Kriens, un handicap quasi insurmontable et probablement définitif. Dos au mur, Djibril Cissé et ses coéquipiers n’ont pas droit à l’erreur, ils n’ont pas (plus) le choix.

Victoire impérative

«Ce qui va se passer entre Kriens et Yverdon va nous aider mais je ne regarde pas trop ce que font les autres», lâche Oscar Londono. «De toute façon, la seule chose qui compte est d’abord de prendre les trois points pour bien terminer», précise le coach du Stade.

Effectivement, pour que les Nyonnais retirent tout le bénéfice d’un éventuel accroc de Kriens, ils doivent d’abord «faire le job». S’imposer face à Old Boys, l’avant-dernier. Tout autre résultat qu’une victoire serait, pour leur dernière sortie de l’année 2017, une grosse contre-performance. Les «jaune et noir» ont réalisé, à ce jour, un parcours de tout premier ordre et, malgré quelques points égarés, bêtement, ils sont deuxièmes à deux points de Kriens. L’ascension en Challenge League est plus que jamais d’actualité. Une victoire face à Old Boys, assortie d’une défaite des Lucernois, leur permettrait de passer Noël, seuls en tête, avec un avantage psychologique lorsqu’il s’agira d’aborder la dernière ligne droite.

«Il faut se méfier»

Mais gare aux «Vieux Garçons» qui sont dans une bonne phase. Excepté la défaite concédée le week-end dernier, face à Kriens (0-3), ils restent sur deux victoires et un match nul lors de leurs trois dernières sorties. Cette équipe qui collectionne les matches nuls – six – demeure, cependant, très friable en déplacement avec, comme seuls résultats probants, quatre matches nuls arrachés à Bâle, Sion, Cham et Brühl. «Il faut se méfier. Old Boys veut sauver sa peau et cette équipe n’est plus la même que celle que nous avions battue en août. Les Bâlois voulaient miser sur les jeunes mais, juste avant la fin du mercato, quatre ou cinq renforts sont arrivés. Dans ce championnat, on doit prendre toutes les équipes au sérieux», glisse le technicien du Stade qui, hormis Besnard et Titié, blessés, disposera de tout son effectif pour affronter les Bâlois.

Prochain match

Préparation (9)
VS
Servette FC
Stade Nyonnais


Vendredi 27 janvier - 18:00
Stade de Genève

Dernier match

1ère ligue Promotion 17e J.
VS
Stade Nyonnais
BSC Old Boys
2
3

Résumé

Classement

1. Kriens 17 39
2. Stade Nyonnais 17 37
3. Yverdon 17 28
4. Breitenrain 17 28
5. Brühl 17 26
6. Köniz 17 25
7. Sion II 17 25
8. Zürich II 17 24
9. Bäle II 17 23
10. La Chaux-de-Fonds 17 21
11. Stade Lausanne 17 21
12. Cham 17 21
13. Bavois 17 19
14. YF Juventus 17 18
15. Old Boys 17 15
16. United Zürich 17 06
Classement complet