Stade Nyonnais - OGC Nice

PREPARATION (2) Préparation I 7 juillet 2018 I Colovray I 18:00

2:4
(0:3)

79' Odemis 1-4
90' Bryand 2-4

15' Lees-Melou 0-1
18' Perraud 0-2
27' Diaby Fadiga 0-3
74' Burner 0-4

M. Jancevski

300 spectateurs
  • Une minute de silence est observée en la mémoire de Gilbert Facchinetti l'emblématique président de Neuchâtel Xamax
  • Le coup d'envoi est donné par Jean-Marc Guillou : ancien international francais, joueur d'Anger, Nice, Xamax et entraîneur de nombreux clubs dont notamment Nice et Servette
FEUILLE DE MATCH
FC Stade Nyonnais OGC Nice
Entr. : John Dragani Entr. : Patrick Viera
REVUE DE PRESSE

Le Stade et Nice offrent une belle pub pour le football - La Côte

Adomako (au centre) et les Nyonnais ont souffert face aux Niçois de Patrick Vieira.

D’abord dépassés par les Niçois, les Nyonnais se sont accrochés pour revenir au score dans les derniers instants d’une rencontre marquée du sceau de la technique.

Coincée entre deux quarts de finale de la Coupe du Monde de football, la rencontre entre le Stade Nyonnais et l’OGC Nice n’a pas déplacé les foules, samedi à Colovray. Un peu moins de trois cents spectateurs ont assisté à une rencontre de préparation riche d’enseignements et remportés sur le score de 2-4 par les pensionnaires de Ligue 1. Mais, les absents ont eu tort.

Si Mario Balotelli et Lucien Favre ne sont plus là, les Aiglons ont tout de même disputé les barrages de Ligue des Champions - élimination par Naples - et participé, pour la deuxième saison consécutive, à l’Europa League.

Et, dès l’entame de la rencontre, les Niçois ont démontré que leur statut n’était pas usurpé et qu’ils n’étaient pas venus en camp d’entraînement à Divonne-les-Bains pour faire une cure thermale.

La crainte de la claque

«On a joué contre une équipe de haut niveau, relevait, Marco Delley, le gaucher du Stade. Au début, ils nous ont tournés autour mais c’est aussi en jouant de telles rencontres que l’on apprend.» La remarque de l’ancien Xamaxien résume parfaitement ce qu’ont vécu les hôtes en première période. Totalement asphyxiés, ils ont été, tout au long de la première demi-heure, réduits au rôle de figurants.

Durant ce temps fort, les Aiglons ont fait étalage de toute leur classe. Un vrai régal pour le maigre public qui a pu admirer des joueurs dotés d’une technique de haut niveau, d’une vivacité impressionnante et d’un sens tactique aiguisé. Avec, à la sortie de ces trente minutes, trois magnifiques buts. Lees-Melo profitait du coup de tête de Dante renvoyé par le poteau (16e), Perraud se jouait de Mobulu et d’Adomako pour doubler la mise d’une frappe croisée (18e) et Saint Maximin et Marcel combinaient pour offrir le numéro trois à Diaby (27e).

Pour compléter le festival, Saint Maximin plaçait Lees-Melou en position idéale mais Barroca s’interposait avec brio (38e). On pensait alors que le Stade était parti pour prendre une claque.

L’unique occasion nyonnaise était gâchée par Ramadani. Bien servi par Delley dans le dos de la défense aiglonne, le numéro six du Stade visait les étoiles.

Réveil nyonnais

En seconde période, Patrick Vieira, le nouveau coach de Nice, alignait un onze totalement remanié au sein duquel figuraient six joueurs âgés de vingt ans ou moins. Cette nouvelle donne permettait aux Nyonnais de mettre le nez à la fenêtre. Mobulu voyait sa frappe stoppée par la latte (47e) avant que le même Mobulu, un peu court, ne puisse profiter du bon service de Delley (61e).

Nice était moins fringant mais parvenait tout de même à porter le danger dans le camp du Stade. Hebib sauvait sur la ligne (55e), Mutombo s’interposait devant Ganago Kpnene (57e) avant que Burner n’inscrive un nouveau but (75e). En fin de rencontre, Odemis, servi par Guzel, se permettait d’enrhumer Pelmard avant de tromper Cardinale (80e). Les Nyonnais avaient inscrit le but de l’honneur et allaient réduire le score, Bryand profitant d’un ballon repoussé par Cardinale après une frappe de Guzel (90e). Dans l’enchaînement, le même Bryand aurait pu inscrire un doublé mais, …son pied droit et Cardinale le privaient de ce plaisir.

«Ça avance, on progresse»

« C’était un deuxième très bon test, analysait John Dragani, le coach du Stade. Ce genre de match permet de travailler les aspects défensifs et c’est également intéressant pour les joueurs. Ils se rendent compte de l’écart qu’il y a avec le haut niveau et la progression qu’ils doivent faire. Cela oblige aussi l’ensemble de l’équipe à monter le niveau. Je suis satisfait, ça avance, on progresse.»

Pour continuer leur progression, les Nyonnais disputeront deux rencontres la semaine prochaine. Jeudi (19h30), ils recevront Lancy, 1re ligue, à Colovray avant de se déplacer, samedi (17h) pour affronter, à la Stockhorn Arena, Thoune, pensionnaire de Super League.

STADE NYONNAIS - OGC NICE: 2-4 (0-3)

Buts: 16e Lees-Melou 0-1, 18e Perraud 0-2, 27e Diaby 0-3, 75e Burner 0-4, 80e Odemis 1-4, 90e Bryand 2-4.

Stade Nyonnais (1re mi-temps): Barroca; Di Gregorio, Hebib, Tall, Adomako; Delley, Popara, Ramadani, Mobulu; Fargues; Kok.

Stade Nyonnais (2e mi-temps): Mutombo; Di Gregorio (75e P. Londono), Hebib (60e Titié), Guzel, Adomako; Delley (60e Boniface), Bega, Popara (75e Olaniyi), Mobulu (60e Bryand); Fargues (75e Lambin); Kok (75e Odemis).

Entraîneur: John Dragani

OGC Nice 1re mi-temps: Benitez ; Perraud, Souquet, Dante, Hamache; Walter, Lees-Melou, Cyprien; SaintMaximin, Diaby, Marcel.

OGC Nice 2e mi-temps: Cardinale; Burner, Pelmard, Coly, Boscagli; Drame, Barbosa, Makengo; Sacko, Ganago Kpnene, Sylvestre.

Entraîneur: Patrick Vieira.

Notes: Colovray, 300 spectateurs. Stade Nyonnais privé de Chentouf, Dessarzin, Zambrella, Golay, Hiraç.

FEUILLE DE MATCH

FC Stade Nyonnais (1re mi-temps) : Barroca ; Di Gregorio, Hebib, Tall, Adomako ; Delley, Popara, Ramadani, Mobulu; Fargues ; Kok.

FC Stade Nyonnais (2e mi-temps) : Mutombo ; Di Gregorio (75e P. Londono), Hebib (60e Titié), Guzel, Adomako ; Delley (60e Boniface), Bega, Popara (75e Olaniyi), Mobulu (60e Bryand) ; Fargues (75e Lambin) ; Kok (75e Odemis).

OGC Nice (1ère mi-temps) : Benitez ; Perraud, Souquet, Dante, Hamache ; Lees-Melou, Walter, Cyprien ; Saint-Maximin, Diaby-Fadiga, Marcel

OGC Nice (2ème mi-temps) : Cardinale ; Burner, Pelmard, Coly, Boscagli ; Danilo, Dramé, Makengo ; Sacko, Ganago, Sylvestre


Le onze de la 1ère mi-temps

Prochain match

Préparation (5)
VS
FC Meyrin
Stade Nyonnais


Samedi 21 juillet - 16:00
Meyrin - Stade des Arbères

Dernier match

Préparation (4)
VS
FC Thoune
Stade Nyonnais

Résumé

Classement

1. Kriens 30 69
2. Stade Nyonnais 30 64
3. Yverdon 30 56
4. Bâle II 30 45
5. Zürich II 30 43
6. Stade Lausanne 30 43
7. Köniz 30 42
8. Brühl 30 40
9. Breitenrain 30 39
10. Sion II 30 38
11. Cham 30 38
12. YF Juventus 30 36
13. Bavois 30 34
14. Old Boys 30 31
15. La Chaux-de-Fonds 30 30
16. United Zürich 30 18
Classement complet