1905-1919

Au début du XXème siècle le football se développe rapidement dans toutes les régions urbanisées et rurales de notre pays. Le 24 septembre 1904, un rédacteur de la Feuille d'avis de Lausanne écrit: «A l'heure actuelle, il n'est pas jusqu'à la moindre ville, même jusqu'au village qui n'ait son club de football. Ceci se comprend. Pratiqué en plein air, au milieu de la verte campagne, le football intéresse, passionne, fortifie et a vite fait des partisans».

Début 1900, les débuts du football à Nyon

C'est lors de l'assemblée générale de l'Association suisse de football du 19 mai 1901 à Bâle que le «FC Nyon» pose sa candidature celle-ci est acceptée sur le champ. L'ASF en prospérité croissante compte à ce moment 938 membres et l'année suivante elle en recense 1600 !

Le «FC Nyon» très dynamique pour l'époque crée en 1901 la Coupe du Léman dans laquelle tous les clubs de Genève à Aigle participent. Le 6 septembre 1904 le «FC Nyon» fusionne avec «Fortuna Nyon» (fondé en 1902). Ces derniers deviennent «Nyon-United», qui change de nom en novembre 1907 pour devenir «Nyon ancien» . D'autres clubs voient le jour «Nyon FC» (1907), «Rive» (1907), «Nyon-Sport» (1909) etc.

Toutes ces sociétés disparaissent petit à petit avant la première guerre mondiale. Une seule uniquement subsiste tant bien que mal... et s'il y ait une date à retenir dans l'histoire du sport nyonnais c'est celle du 29 octobre 1905 coïncidant avec la fondation du FC Stade nyonnais. Oscar Aeby, Edmond Delay, Emile Aeby et Pierre Robin fondent une société ayant pour nom «Bluet».

La première photographie connue du Stade Nyonnais - Trois des membres fondateurs posent en 1911-1912 - Debout de gauche à droite : Albert Arcioli, Rickli, Pierre Robin (né en 1891), Oscar Aeby (né en 1888), Burnand et Charles Mamboury

Assis, de gauche à droite : Griggi, Golay, Durand, Emile Aeby (né en 1890) et Eugène Alvasi. Manque : Edmond Delay (né en 1889)

La société malgré son appellation, joue déjà en jaune et noir (couleurs adoptées dès le début). L'équipe joue en premier dans la cour de... l'église catholique! Toutefois les dimensions de cette surface de jeu ne sont pas tout à fait réglementaires et l'équipe se déplace sur la place Perdtemps. Elle y joue très peu de temps sur celle-ci car les autorités de l'époque ne voient pas d'un très bon oeil ces jeunes (le plus âgé n'ayant que 18 ans à cette époque) garçons frappant un ballon sur une place publique. Les nyonnais déménagent en conséquence à Prangins et jouent pendant 3 ans sur le terrain «Rapp». En 1909 ils se déplacent aux "Plantaz" cette fois-ci sur le terrain «Bercioux». Si les couleurs de la société ne changent pas, son nom qui est pendant environ un an «Bluet», devient "Lémania" pendant quelques mois puis se transforme en «Nyon Stade» et enfin en "Stade Nyonnais FC" vers 1907.

Le club joue ses quatre premières saisons le championnat du Léman. En 1909 il abandonne ce dernier et joue le championnat vaudois. La première année déjà il est champion vaudois de série B tandis que la 2ème équipe est championne de série C. A la même époque, le Stade Nyonnais débute également dans le championnat suisse de série C. La première équipe y tient les premières places pendant quelques années, mais 1914 coïncide avec le début de la première guerre mondiale. Ces années de conflits créent des perturbations au sein de la société et faute de joueurs le club renonce à disputer le championnat vaudois. En revanche une équipe joue tant bien que mal le championnat de l' Auto-Sport. En 1918 le club reprend sa place dans le championnat vaudois et débute dans dans la série C suisse. Par ailleurs, cette année coincide avec l'entrée de la société au sein de l'Association suisse de football. Une année plus tard, le Stade Nyonnais prend véritablement son essor grâce à sa fusion avec Nyon-Sport (club sous section de la Fédération suisse de gymnastique, section Nyon).

Pourquoi en «jaune et noir» ?

On se demande souvent pourquoi le Stade Nyonnais évolue en «jaune et noir» alors que les couleurs de la Ville de Nyon sont bleu et rouge. Selon l’ancien président du Stade Nyonnais et ex joueur chez les juniors des Young-Boys de Berne, Jean-Wirz, les couleurs jaune et noire ont étés choisie parce que le club de la capitale avait été champion suisse plusieurs années consécutives lorsque fut fondé le Stade Nyonnais. Ceci est impossible puisque les bernois ont été sacrés à trois reprises entre 1909 et 1911 et non en 1905. D’autre part, un article du Journal de Nyon daté du 25 mars 1907, mentionne que le « Stade FC » évolue en «jaune et noir». Par la suite, le nom de Jean-Wirz fut associé aux Young-Boys et l’on cru à tort que le club de la ville fédérale était le parrain du Stade Nyonnais. Pour terminer, il est indiqué dans l’historique du 25ème anniversaire, établit par le président, Emile Filletaz, que le Stade adopta les couleurs jaune et noire dès sa création. Nous n’en savons toujours pas plus à l’heure actuelle et le mystère, faute de source, reste entier.

La suite...

Prochain match

Préparation (9)
VS
Etoile Carouge
Stade Nyonnais


Samedi 24 février - 15h00

Dernier match

1ère ligue Promotion 17e J.
VS
Stade Nyonnais
BSC Old Boys
2
3

Résumé

Classement

1. Kriens 17 39
2. Stade Nyonnais 17 37
3. Yverdon 17 28
4. Breitenrain 17 28
5. Brühl 17 26
6. Köniz 17 25
7. Sion II 17 25
8. Zürich II 17 24
9. Bäle II 17 23
10. La Chaux-de-Fonds 17 21
11. Stade Lausanne 17 21
12. Cham 17 21
13. Bavois 17 19
14. YF Juventus 17 18
15. Old Boys 17 15
16. United Zürich 17 06
Classement complet