Lonay a assuré avec brio sa place en quart de finale alors que les jeunes nyonnais n’ont pas eu voix au chapitre.

Par Gregory Cassaz – La Côte

La «deux» du Stade passe au travers

Dimanche, sur son synthétique, la «deux» du Stade a connu une élimination peu glorieuse face au pourtant modeste Lutry (1-3). Les Nyonnais, en grandes difficultés en championnat, n’ont pas su saisir l’opportunité de finir l’année sur une note positive.

Ce Nyon II, très jeune, a livré une petite performance et a rapidement perdu toutes ses illusions. Peu à l’aise dans le jeu, les «jaune et noir» se sabordaient en commettant des erreurs défensives aux graves conséquences.

Lutry, sans spécialement briller, ne se gênait pas pour prendre une sérieuse option avant même la demi-heure (15e et 28e). Dans une 2e mi-temps guère meilleure, les Nyonnais, peu en réussite dans leur spirale négative, n’ont jamais été en mesure de combler ce sérieux handicap. Bien au contraire! Lutry, trop rarement inquiété, tuait le match sur l’une de ses rares opportunités (76e).

Pour l’anecdote, le jeune Derosas sauvait l’honneur (85e). Yannick Tachet, dépité, se montrait forcément déçu: «L’équipe a raté son match et n’a jamais été dans le coup. Avec une telle prestation, il était utopique de prétendre à meilleur sort.»