Vendredi, le Stade a débuté la saison 2019-2020 de la meilleure des façons. Avec panache, la jeune équipe nyonnaise s’est imposée de manière méritée face à Sion II (2-1).

Il y a longtemps, très longtemps – peut-être même n’est-ce jamais arrivé par le passé – que le Stade Nyonnais n’avait pas aligné une équipe aussi jeune (23,3 ans de moyenne d’âge) au coup d’envoi. Avec, cerise sur le gâteau, la titularisation de Ridvan Hysenaj (20 ans) et Idriz Bega (19 ans), les deux jeunes pépites formées au club.

«C’est une des premières fois que je suis titulaire et que je dispute l’intégralité d’un match, confiait le milieu défensif Idriz Bega à l’issue de la rencontre. On a faim et le coach est derrière nous. On sent qu’il compte vraiment sur les jeunes et qu’avec lui, si on bosse sérieusement, on sera aligné.»

Il ne faut pas s’enflammer et continuer notre chemin.

RICARDO DIONISIO ENTRAÎNEUR DU STADE NYONNAIS

La même satisfaction, le même son de cloche est perceptible dans les propos de Ridvan Hysenaj. «Pour nous, les jeunes formés au club, c’est une grande fierté de jouer en première équipe. Le coach fait tout pour que l’on se sente à l’aise et que l’on évolue sans pression. On sera peut-être l’équipe surprise de ce championnat, mais il faut continuer à travailler et confirmer», glissait le milieu de couloir des «jaune et noir».

L’importance des «grands frères»

Face à Sion M21, absent des débats lors de la première période, les jeunes Nyonnais ont montré un visage séduisant. S’appuyant sur une technique très sûre, développant un jeu basé sur la possession du ballon, ils ont enchanté le maigre public présent. Parfaitement préparés physiquement, ils ont, du début à la fin, défendu avec agressivité. Culottés, généreux dans l’effort et solidaires, ils ont, lorsque les Valaisans faisaient le forcing, su puiser dans leurs ultimes ressources pour conserver l’intégralité de l’enjeu.

Parler uniquement des jeunes et de toutes leurs qualités, sans souligner le rôle joué par les cadres, serait leur manquer de respect. En défense, Anthony Baron (26 ans) a été impérial comme son partenaire et capitaine Daniel Titié (28 ans) alors qu’à mi-terrain, Quentin Guyon (29 ans) a orchestré la manœuvre. Ces trois joueurs ont parfaitement joué leur rôle de «grands frères». Un rôle essentiel lorsque l’on sait qu’en cours de match, Ricardo Dionisio, le coach nyonnais, a encore rajeuni ses troupes, introduisant Nils Pédat (18 ans), Pablo Londono (20 ans), le buteur Matheus Vieira (19 ans) et Fitim Rugovaj (22 ans).

1000 fois méritée

Face à un adversaire jeune, lui aussi, le Stade n’a rien volé. En première période, pauvre en occasions, Qarri alertait Mitryushkin (22e) avant que Hysenaj ne manque sa reprise (39e ). Si les Sédunois croyaient au but dès la 46e minute – arrêt de Thürkauf –, ce sont les «jaune et noir» qui se montraient dangereux. Bega testait les réflexes de Mitryushkin (53e) avant que Qarri, oublié au second poteau, ne profite du parfait service du marathonien Escorza pour ouvrir le score (57e).

Passé en 4-3-3, le Stade subissait, reculait dangereusement mais, au plus fort de la pression valaisanne, Vieira, sur corner, doublait la mise (83e). Les protégés de Sébastien Bichard revenaient au score à la faveur d’un penalty (86e) mais ne parvenaient pas à priver les pensionnaires de Colovray d’une victoire mille fois méritée.

«C’est important de commencer avec trois points, relevait Ricardo Dionisio. C’est la récompense de tout le travail effectué depuis six semaines. Il ne faut pas s’enflammer et continuer notre chemin.» Un chemin sur lequel les Nyonnais trouveront, mercredi (19h30) à Colovray, Yverdon, désigné comme l’ogre de la Promotion League. Un ogre qui ferait bien de se méfier des téméraires et juvéniles «jaune et noir».

STADE NYONNAIS – SION II 2-1 (0-0)    
Buts: 57e Qarri 1-0, 83eVieira 2-0, 86e Da Costa (penalty) 2-1.
Stade Nyonnais: Thürkauf; Gazzetta, Kadima, Baron, Titié (74e Rugovaj); Qarri, Guyon, Bega, Hysenaj (68e Pédat); Escorza, Nsiala (65e Vieira)
Entraîneur: Ricardo Dionisio.
Sion II: Mitryushkin; Muminovic, Saintini, Kabashi, Theler; Edgar Antonio (78e Daoudou); Kasha, Kutlu, Balthazar (58eAguilar);  Adler (58e Rodrigues), Philippe (67e Da Costa).
Entraîneur: Sébastien Bichard.Notes: Colovray, 240 spectateurs. Arbitres: Odiet, Weber, Schuler. Avertissements: Titié, Escorza, Bega, Edgar Antonio, Kutlu. Stade Nyonnais privé de: Stevanovic, Omeragic, Grossrieder (blessés).