par Dominique Montangero – La Côte

Mercredi soir, le Stade Nyonnais a poursuivi sa préparation face à Chênois. Pourtant dominateurs dans le jeu, les «jaune et noir» se sont inclinés 1-2.

Toujours en phase de rodage, privé de nombreux joueurs laissés au repos (Golay, Güzel, Chentouf, Di Gregorio), le Stade Nyonnais s’est incliné (2-1), mercredi, face à Chênois, cinquième du groupe 1 de 1re ligue.

Sur la pelouse synthétique du Stade du Grand-Donzel, à Veyrier, les Nyonnais, tétanisés par l’ambiance polaire, ont peiné pour entrer dans la partie. Passé le tour de chauffe, ils prenaient les choses en main, se créaient quelques opportunités mais ce sont les Genevois qui ouvraient la marque sur leur première occasion (34e).

«CONTENT DU JEU PRODUIT»

En seconde période, les entrées de Stevanovic et Escorza amenaient du dynamisme au jeu des «jaune et noir» qui égalisaient sur une somptueuse frappe de la nouvelle coqueluche de Colovray, Tiago Escorza (60e). Dans la foulée, face à un adversaire regroupé dans sa moitié de terrain, les Nyonnais se ménageaient cinq grosses occasions sans, toutefois, parvenir à tromper le portier de Chênois. Sur l’un de leur rare contre, les hôtes bénéficiaient d’un penalty – faute de Adomako dans la surface de réparation – et inscrivaient le but victorieux (75e).

«On est content du jeu produit mais on a péché à la conclusion, glissait Stéphane Guex, entraîneur assistant du Stade. Nous avons encore deux tests pour effectuer les derniers réglages et commencer à filtrer l’effectif.» Au repos le week-end prochain, le Stade recevra Bulle, le samedi 16 février à 15h, à Colovray.