Battu 0-1 par YB mercredi en 8es de la Coupe de Suisse, le Stade Nyonnais n’a pas lutté à armes égales avec son prestigieux adversaire d’un soir. Explications.

Par Tim Guillemin – Le Matin

Surprise au coup d’envoi du match entre Nyon et YB, mercredi à Colovray: Ishmaël Yartey a été invité à prendre place sur le banc. Etonnant, non? Pas si l’on prend la peine d’écouter John Dragani. L’entraîneur des Nyonnais a ainsi relevé que son équipe avait été désavantagée par rapport à Young Boys, la faute au règlement de la Promotion League.

En troisième division suisse, comme en 1re ligue d’ailleurs, chaque équipe doit aligner en tout temps au moins six joueurs formés en Suisse. Pas de dérogation. Yverdon a ainsi perdu un match de championnat par forfait plus tôt dans la saison. On ne transige pas avec ce point, qui vise à renforcer la formation des talents suisses. Soit. Ce qui passe un peu plus mal, en la circonstance, c’est que ce point de règlement ne soit pas aboli pour les matches de Coupe de Suisse face à des équipe de calibre supérieur. YB, en l’occurrence, peut aligner autant de joueurs étrangers ou non formés en Suisse qu’il le souhaite. «Je trouve ça un peu injuste, pour tout dire. Le petit est désavantagé», a commenté John Dragani.

«YB joue contre United, la Juve, Valence et nous»

Le technicien a donc dû se priver d’Ishmaël Yartey au coup d’envoi et a dû «jongler» en fin de match, lorsqu’il a voulu faire entrer son attaquant pour amener un peu de folie. Il a en effet dû sortir un joueur étranger, en l’occurrence le latéral gauche Daniel Titie, quitte à déséquilibrer son équipe. «Enfin voilà. Pour nous, c’est fini. Mais je trouverais juste que ce point de règlement soit adapté pour les prochaines éditions», a ajouté l’entraîneur du Stade Nyonnais, qui a apprécié le comportement de son équipe.

«Je suis fier de ce que les gars ont montré. YB joue contre Manchester United, la Juventus et Valence. Et au milieu de ce programme, il y a ce déplacement chez nous, à Nyon, qu’ils n’ont pas pu gérer comme ils le voulaient. On a été à la hauteur», s’est réjoui John Dragani.

Hugo Fargues a lui souligné la qualité de la préparation du match par le staff vaudois. «On a eu droit à de bonnes séances vidéos lundi et mardi lors desquelles le staff a pu nous montrer les éventuelles toutes petites faiblesses des Bernois. On a bien respecté les consignes de l’entraîneur et on a réussi un grand match», a estimé le milieu de terrain nyonnais, à juste titre.