Genolier-Begnins (face à Pully) et Stade Nyonnais II (face à Renens) parviendront-ils à accéder à la 2e ligue inter? GB fait figure de grand favori, alors que la «deux» de Colovray est en quête d’exploit. Matches aller ce week-end.

Par Dominique Montangero et Gabet Chapuisat – La Côte

Face à Pully, GB tentera, une année après sa relégation, de retrouver la 2e ligue inter. Les «canari» qui ont survolé le championnat sont bien décidés à tenter une nouvelle aventure à l’étage supérieur. La jeune «deux» du Stade Nyonnais qui n’a jamais évolué à ce niveau mettra tout en œuvre pour réussir l’exploit. Finalistes malheureux, il y a un an, Renens et Pully sont deux cadors et face aux ténors de La Côte, les matches s’annoncent très ouverts.

STADE NYONNAIS II

Selon leur coach qui ne doute de rien, les pensionnaires de Colovray sont prêts et motivés à l’idée de réussir l’impensable. L’équipe a certes connu une fin d’exercice mitigée, mais son potentiel et sa marge de progression sont porteurs de réels espoirs, même les plus fous. Le discours de Yannick Tachet se veut hautement prétentieux: «Sur nos terres, notre but est de marquer les esprits et de déjà faire la différence. Je connais très peu la valeur exacte de l’adversité. J’estime sans forfanterie que mes gamins, sans peur et en confiance, sont capables de renverses des montagnes. La direction du club verrait d’un bon œil un passage à l’échelon supérieur.»

RENENS

Renens a dû cravacher jusqu’à la fin pour valider son billet pour les finales. Cette ambitieuse et grosse cylindrée s’est donné les moyens pour couronner son parcours. Le chef, Edin Becirovic, qui n’a pas encore oublié l’échec de l’an dernier, ne veut surtout pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué: «On a l’équipe et tous les arguments pour atteindre notre objectif. Face à l’insouciance de la jeunesse, on devra faire parler notre plus grande expérience. Je suis totalement serein, même si je reste méfiant et respectueux de la valeur de l’opposition. Je m’attends à vivre un match compliqué et acharné. Une nouvelle désillusion serait difficile à digérer.»

GENOLIER-BEGNINS

«Au vu de la saison régulière, il ne faut pas se cacher, on est favoris. On veut remporter les finales et remonter en 2e ligue inter», lâche Virgile Joly, le coach de GB qui confirme la bonne nouvelle. En cas de promotion, GB a reçu, pour une année, une dérogation de la ligue amateur l’autorisant à évoluer sur le terrain des Gravières.

«Pour ma part, c’est du 50-50, confie Julien Jemmely, meilleur buteur de 2e ligue avec 35 buts. Pully nous a battus en demi-finale de la Coupe vaudoise et il y aura un fort sentiment de revanche. On va jouer pour gagner et il conviendra de bien défendre face à Schwyn (ndlr: deuxième buteur de 2e ligue avec 29 goals) et trouver les solutions offensives.»

PULLY

«On se réjouit et on aimerait bien, une fois, passer l’épaule mais GB est le favori absolu», déclare Mario D’Alessandro, l’entraîneur de Pully. On aborde ces deux matches sans aucune pression mais on espère faire mieux que l’an dernier face à Forward-Morges. On ne refuserait pas une promotion. J’apprécie la mentalité et la philosophie de GB et je pense que ce sera une belle fête du foot.»

«Avoir battu GB en coupe n’est pas du tout un avantage important car notre adversaire aura un esprit de revanche. Il faut se méfier, glisse Anthony Schwyn, le buteur de Pully. Les finales, on les joue pour les gagner mais on s’attend à deux gros matches. J’espère marquer et que Julien Jemmely, leur gros point fort, reste muet.»

PROGRAMME ET MODALITÉS

Stade Nyonnais II reçoit Renens, samedi 8 juin (19h) et se déplacera, samedi 15 juin (18h30), à Renens. GB se déplace à Pully, dimanche 9 juin (14h30), avant de recevoir les Pulliérans, dimanche 16 juin (15h) à Genolier.

Les équipes s’affrontent selon le système en vigueur en coupe d’Europe (en cas d’égalité, les buts marqués à l’extérieur comptent double). En cas d’égalité au terme du match retour, on dispute une prolongation de 2×15 minutes. Si l’égalité demeure, il sera effectué des tirs au but pour désigner le vainqueur, promu en 2e ligue inter. 

L’AVIS DES CORRESPONDANTS
Dominique Montangero:
 «GB qui a tout renversé sur son passage – meilleure attaque et meilleure défense de 2e ligue –, retrouvera la 2e ligue inter. Pour la «deux» du Stade, le manque d’expérience sera un handicap, à moins que les jeunes Nyonnais ne parviennent à faire douter Renens, pas toujours serein.»
Gabet Chapuisat: «GB, après sa facile balade, est clairement favori mais «Wapiti» et ses potes devront se méfier du miraculé Pully, habitué des finales ratées. Nyon II, en position d’outsider, devra se surpasser pour espérer faire tomber l’ogre renanais. Une promotion serait un immense coup de tonnerre dans le paysage vaudois.»