Le club Vermeil du Stade Nyonnais avait le redoutable honneur de recevoir la prolifique formation du FC Gland dans le cadre du second tour de la Coupe Vaudoise. En effet, l’équipe glandoise fait figure d’épouvantail dans son groupe et a enquillé quasiment 50 goals depuis le début de la saison.

Coach Loris de retour, Christophe qui enfile les gants pour garder les filets, les Stadistes avaient tout mis en œuvre pour tenter l’exploit. Mais est-ce bien suffisant face à l’armada orange et bleue ? Pour compliquer un peu plus la tâche, les visiteurs ouvrent le score après 3 petites minutes grâce à une réussite de Pernet. 0-1.

Il faut le reconnaître, les Dieux du Stade ne se faisaient guère d’illusion quant à l’issue de la rencontre à ce moment de la partie. Et pourtant.

Chez les pensionnaires de l’EMS de Colovray, c’est Chris qui a la lourde tâche d’enfiler la cape et le masque de Zorro et la responsabilité qui va avec : marquer des goals.

Après un début de saison tonitruant, le buteur providentiel a quelque peu calé. Monsieur 1-but-par-match était devenu Monsieur plus-du-tout-de-but-par-match. Était-ce dû à son transfert avorté au PSG ? (NDLR : Les dirigeants qataris n’ayant pas daigné payer la clause libératoire). La pression médiatique ?

La traversée du désert était compliquée, d’autant plus qu’il ne pouvait pas ne pas entendre les commentaires déplaisants des spectateurs « Le 11 devant, il est un peu comme le H de Hawaï, il sert à rien », « Autant jouer avec un poteau de corner en attaque », « on aurait dû l’échanger contre un sac de ballon pour l’école de foot après la victoire à Moudon. », « C’est qui Casper devant ? ».

Menés 1-0, les Stadistes faisaient cependant jeu égal. La partie était équilibrée. Suite à un contrôle raté de Chris, une phrase fusa des tribunes : « On va le refourguer à Marseille ! ». Patatrak !

via GIPHY

Fouetté dans son amour propre, le buteur redevenait lui-même ! Sur une offrande de Régis, CP11 débloquait son compteur (12e min). 8 minutes plus tard, l’ex-Pranginois avait inscrit un coup du chapeau digne de Mbappe (avec 25kg et 25 ans de plus).

via GIPHY

Mais les visiteurs ne comptaient pas se laisser abattre ainsi et redoublaient d’effort. Burki réduisait le score vers l’heure de jeu, 3-2.

L’excellent Hicham manquait la balle de match à quelques minutes du terme de la rencontre. Pernet en profitait pour enrouler un superbe coup-franc hors de portée de notre Christophe national pour égaliser dans les dernières secondes ! On se dirigeait vers la terrible épreuve des penalties.

Chez les Stadistes, on sait désormais que Zorro est arrivé sans se presser. Notre gardien Christophe, qui a tenu la baraque au prix d’une grosse performance, a eu le fin nez de se transformer en Sergent Garcia et prenait toute la place dans les goals ! Grâce à sa technique imparable, CR1 repoussait les tirs adverses et offrait la qualification à son équipe !

Les « Jaunes et Noirs » pouvaient lever les bras au ciel ! L’aventure continue. Le mot de la fin au buteur retrouvé : « On a mal partout, on est tous cassé. Vivement jeudi. » Prochain rendez-vous effectivement ce jeudi à Tolochenaz pour la dernière rencontre de l’année. Allez Stade !