Samedi à Colovray, le Stade Nyonnais a dominé Terre Sainte, néopromu en première ligue (4-1). Si les Copétans ont démontré de belles choses, ce sont bien les Nyonnais qui se sont montrés les plus réalistes.

par Léo Michoud – La Côte

Bien que cette rencontre soit leur première sortie de la saison, les hommes de Dominique Coelho, dans un 3-4-3 offensif, ont bien démarré leur match et su se créer des occasions dès le coup de sifflet initial. À la deuxième minute, surpris par l’allant de leurs adversaires, les locaux étaient déjà menés au score.

Benoit Bryand, capitaine et ancien nyonnais, montrait la voie et servait un caviar à Mhoumadi pour le premier et seul but copétan de cette fin d’après-midi. Car les espoirs allaient être de courte durée pour les «violet et vert». Le Stade a vite réagi et repris le contrôle du match, se créant de nombreuses opportunités.

Vieira porte le Stade

Moins de cinq minutes après le premier but, l’égalisation est venue des pieds de la nouvelle recrue, Matheus Vieira, suite à une jolie action à l’orée des seize mètres. En réaction aux offensives des pensionnaires de Promotion League, Dominique Coelho décidait alors de repasser à un système plus habituel, à quatre derrière. Mais cela ne suffisait pas et, à la 23e minute, le numéro 11 des «jaunes et noirs» s’offrait le doublé suite à un mauvais renvoi de la défense.

À la peine offensivement et commettant quelques erreurs à mi-terrain, les pensionnaires des Rojalets n’ont pas su réagir, notamment face aux très beaux ballons transperçant les lignes du défenseur central Anthony Baron, expert en la matière. Juste avant la mi-temps, Vieira entérinait sa belle performance avec un troisième but.

Après la pause, les Copétans se sont à nouveau projetés vers l’avant sans réussir à concrétiser leurs occasions. De son côté, l’équipe de Ricardo Dionisio a bien géré les phases défensives et le coach a pu se permettre d’apporter quelques changements dans un effectif déjà rajeuni. Les jeunes nyonnais scellaient même le score en fin de match par Jordi Nsiala.

«Le fossé était trop important»

«On a bien fait tourner aujourd’hui, pour voir comment les jeunes joueurs peuvent nous aider tout au long de la saison, lâchait le technicien portugais, qui s’est, dans l’ensemble, montré satisfait de la prestation de son équipe. On a trouvé de bonnes choses dans le jeu offensif et dans la phase de création et, défensivement, on était déjà bien en place. Mais on doit encore essayer d’améliorer la dernière passe, la finition. On doit aussi faire en sorte de garder le plus longtemps possible l’intensité qu’on avait en première mi-temps, c’est ce que demande la Promotion League.»

Du côté des visiteurs, Dominique Coelho n’était pas non plus mécontent de ses joueurs, malgré la défaite. «J’ai vraiment dû faire avec un effectif minime aujourd’hui, avec une dizaine de joueurs en vacances, donc le fossé entre les deux équipes était assez important. Mais il y a des satisfactions dans le volume de jeu qu’on a pu mettre face à une équipe déjà bien affutée. Je me réjouis d’avoir mon contingent complet pour préparer la reprise du 3 août qui arrive très vite.»

STADE NYONNAIS – TERRE SAINTE 4-1 (3-1)
Buts
: 2e Mhoumadi 0-1, 5e Vieira 1-1, 23e Vieira 2-1, 43e Vieira 3-1, 88e Nsiala 4-1.
Stade Nyonnais: Thürkauf; Ramadani, Olaniyi, Baron, Rugovaj; Bega, Pédat; Qarri, Hysenaj, Escorza; Vieira.
Entraîneur: Ricardo Dionisio
US Terre Sainte: Coelho; Debluë, Siksik, Granjon; Albii, Mupudi, Thalmas Lasme, Bryand; Atamna, Akyol, Mhoumadi.
Entraîneur: Dominique Coelho