En égalisant à 1-1 à la 90e, Jordi Nsiala a permis à ses couleurs d’arracher le nul contre Yverdon Sport au terme d’un drôle de match où les Nyonnais ont eu l’emprise totale sur le jeu sans jamais se montrer dangereux avant leur but.

Par Manuel Gremion / La Région

Avec onze longueurs de retard, mais un match en moins avant le coup d’envoi de ce derby, les joueurs du Stade Nyonnais avaient besoin d’une victoire au stade municipal pour se relancer totalement dans la course à la première place, samedi. Les hommes de Ricardo Dionisio ont en tout cas décidé de prendre le taureau par les cornes et ont dominé les débats contre le premier de classe de Promotion League, mais cela n’a pas suffi pour l’emporter.

Ils ont même dû courir après le score dès la 20e minute de jeu, et ne sont parvenus à égaliser à 1-1 que dans les tout derniers instants de la rencontre. Alors, bonne ou mauvaise affaire que ce nul sur le terrain d’Yverdon Sport? «Il s’agit d’un bon point de pris, face au leader, tranchait Jordi Nsiala, sauveur des «jaune et noir» à la 90e. En ce qui nous concerne, on ne parle pas de première place ou de promotion. Il ne s’agissait pas du match de la dernière chance pour nous. On est là pour prendre du plaisir et donner notre maximum match après match.»

Du bon, il y en a eu dans les rangs des pensionnaires de Colovray, eux qui ont malmené un Yverdon Sport excessivement prudent et attentiste sur son terrain. Les visiteurs ont volontiers pris la possession du ballon et passé la majeure partie de la rencontre à tenter de trouver des solutions pour percer le bloc yverdonnois. Ce qui n’a pas franchement fonctionné. Jamais lancés à pleine vitesse, Tiago Escorza et ses camarades ne sont pas parvenus à se montrer dangereux une seule fois durant quasi nonante minutes.

Egalisation méritée

En deuxième mi-temps, après avoir si longtemps buté sur le mur adverse, ils ont même abusé des tirs à plus de vingt mètres. Même si l’un ou l’autre ont atteint la cible, ils n’ont pas représenté un grand danger pour le gardien Kevin Martin. Tout a changé à la 90e, quand Qarri et Adler ont combiné pour mettre pour la première fois hors de position la défense adverse. Le second nommé a alors adressé un petit ballon en retrait sur lequel s’est jeté victorieusement Nsiala.

«Le match était assez fermé et Yverdon défendait bas. Ce n’était pas évident de trouver des espaces, mais le coach nous a dit de persévérer, de faire tourner le ballon, et ça a fini par passer», lançait l’auteur de l’égalisation. Si le Stade Nyonnais n’a pas volé son point compte tenu de sa domination territoriale, il est aussi passé près du KO. Surtout entre la 69e et la 82e, quand Aravidis a hérité de trois occasions d’inscrire le 2-0 pour Yverdon. Mais l’ancien international grec, auteur du 1-0 en première mi-temps, a buté par deux fois sur un excellent Brenet.

Yverdon Sport – Stade Nyonnais 1-1 (1-0)
Buts: 20e Aravidis 1-0, 90e Nsiala 1-1.
Yverdon: Martin; Vumbi, De Pierro, Le Neün, Djacko; Lusuena, Caslei, Fargues; Ninte (91e Peyretti), Aravidis, Zeneli (55e Morelli).Entraîneur: Anthony Braizat.
Nyon: Brenet; Gazzetta (77e Grossrieder), Kadima, Baron, Rugovaj; Stevanovic (72e Bamba); Qarri, Guyon, Gomes (70e Adler); Escorza, Vieira (67e Nsiala).Entraîneur: Ricardo Dioniso.
Notes: Yverdon, stade municipal, 1400 spectateurs. Arbitrage de Luca Cibelli, qui avertit Lusuena (54e, jeu dur), Vieira (56e, jeu dur), Guyon (64e, jeu dur) et Fargues (69e, réclamations).