Nouveau joueur de l’effectif du Stade Nyonnais, Mergim Qarri, qui arrive de Lancy, a réussi ses débuts avec l’équipe de Colovray avec 1 but et 1 assist lors de la partie contre Sion M21 (victoire 2-1). Rencontre avec le jeune homme de 24 ans qui raconte son arrivée dans le canton de Vaud.

par Footvaud.ch

Mergim, comment s’est passé votre transfert ?

Nyon est un bon club et dès le début des discussions, j’ai senti qu’il me voulait. J’ai eu d’autres contacts, mais rien de très concret. Je suis heureux, car ici, il y a un bon niveau et jouer une division plus haute a toujours été un objectif. J’avais fait déjà fait des parties avec Carouge, mais j’étais souvent blessé durant cette année en Promotion League.

Est-ce que vous avez eu des contacts avec l’entraîneur?

Un peu, mais c’est surtout avec le directeur sportif, Varujan Simonov qu’on a parlé. Je ne connaissais pas encore Ricardo Dionisio, mais apparemment il me voulait après m’avoir vu jouer.

C’est la première fois de votre carrière que vous vous expatriez du canton de Genève.

Oui, c’est vrai, j’avais besoin de sortir de ma zone de confort. Il fallait que j’aie voir ailleurs et je crois que Nyon est l’endroit parfait. Pour l’instant, c’est une très bonne expérience. Nous avons fait une excellente préparation, nous avons bien travaillé et nous avons eu la chance d’avoir un magnifique staff.

Que pensez-vous du coach Ricardo Dionisio?

Il est très pro. Il fait tout pour qu’on se sente comme des professionnels. L’avant-saison s’est très bien passée. On s’entraînait tous les jours. Deux fois par semaine, on allait à la salle de sports pour la musculation et on faisait très attention à la récupération. Sinon, notre entraîneur sait ce qu’il veut, il a un discours ambitieux. D’ailleurs, s’il n’y avait pas d’ambition, je ne serais pas à Nyon.

Lire la suite de l’article sur www.footvaud.ch