Contrairement à l’équipe fanion, la « deux » du Stade Nyonnais a gagné son match samedi soir. Menés à la mi-temps par un Terre Sainte II bien regroupé, les hommes de Yannick Tachet ont fait la différence en seconde période.

Malgré la volonté du staff « jaune et noir » d’évoluer sur le terrain principal de Colovray, la rencontre entre Stade Nyonnais II et Terre Sainte s’est jouée sur le synthétique du complexe nyonnais. La visibilité et peut-être plusieurs spectateurs ont été dénombrés en moins, mais le football y a gagné, car le jeu proposé par les locaux a été magnifié par cette pelouse.

Première occasion, premier but

Dominatrice au milieu, la troupe de Yannick Tachet s’est procuré les premières incursions de la partie en terre adverse. Cependant, le solide bloc de l’ « USTS » faisait merveille et empêchait les jeunes “jaune et noir” de s’approcher de trop près de la zone dangereuse. Au contraire, les hommes du capitaine Cédric Meier profitaient de leur première occasion pour ouvrir la marque à la suite d’une mésentente dans l’arrière-garde nyonnaise. Andrea Mangone était le plus prompt pour pousser le cuir au fond des filets.

Ce but n’arrangeait pas Nyon. « Dès que notre adversaire mène au score, il commence à défendre, déclare Yannick Tachet. Mais je sais que mes joueurs sont capables de revenir à force de patience ». Jusqu’à la pause, le Stade ne s’est montré dangereux que via un coup de pied arrêté. Au contraire, Terre Sainte maîtrisait au milieu avec un très bon travail tant offensif que défensif d’Ismaili Hasim et une excellente performance dans le contrôle du ballon par Cédric Meier.

Cliquez ici pour la suite de l’article