Cette semaine était déjà synonyme de fin de 1er tour pour nos 30+ qui accueillaient ce jeudi 25 octobre la redoutable et très physique équipe du FC Vallorbe-Ballaigues.

Après une phase aller mitigée, où les jaunes-et noirs ont trop souvent manqué de réussite et de contingent suffisamment fourni, « coach Stefano » pouvait compter sur un groupe de 17 joueurs surmotivés à l’idée de rester invaincu à Colovray. C’est une équipe très offensive qui était alignée afin de ramener 3 précieux points !

Nos jeunes vétérans entamaient le match avec beaucoup d’envie, mais ils se heurtaient rapidement à une très belle opposition, parfaitement en place, et pouvant compter sur de puissants attaquants qui mettaient bien à mal la défense à 3 nyonnaise. Il fallait des interventions décisives de « Cesco Handanovic » pour que le score en reste à 0-0. Malgré quelques occasions de contre mal exploitées, les pensionnaires de Colovray laissaient trop d’espaces au milieu de terrain et c’est en toute logique que le FC Vallorbes était récompensé de sa domination en ouvrant le score à la 19ème minute de jeu.

Orgueilleux, nos Stadistes affichaient une combativité exemplaire afin de revenir au score. Sur une très belle incursion dans la surface adverse, ils obtenaient un penalty suite à une main malheureuse d’un défenseur jurassien. Hasard ou non, Greg Rohner avait magnifiquement répété ses gammes sur coups-de-pied arrêtés 3 jours avant à l’entrainement, et il ne faisait pas prier pour ramener les deux équipes à 1-1 grâce à un contre-pied parfait.

Malgré quelques dernières offensives adverses, la mi-temps était sifflée sur ce score de parité.

Au retour du thé, et malgré une belle entame, les Nyonnais se laissaient toutefois piégés par la roublardise du numéro 11 adverse qui se laissait généreusement tomber dans la surface afin d’obtenir un pénalty controversé… La patte du N°10 du FC Vallorbe ne tremblait pas et permettait aux Jurassiens de reprendre l’avantage au score. Touchés mais pas coulés, les jaunes-et noirs se remobilisaient aussitôt avec beaucoup de générosité. Sur un terrain rendu très glissant par l’humidité automnale, ils proposaient un véritable combat à des adversaires qui ne s’attendaient pas à un tel engagement. Les minutes défilaient à toute vitesse, et malgré plusieurs tentatives infructueuses, les Stadistes se dirigeaient tout droit vers leur première défaite de la saison à Colovray.

Un coaching osé pour une fin de match totalement folle !

À 10 minutes de la fin du match, « coach Stefano Capello » décidait de jouer le tout pour le tout en passant à une composition à seulement 2 défenseurs. Ce coup de folie se transformait soudainement en coup de génie lorsque Fabio Villarini, entré en seconde période, égalisait d’un coup de tête rageux sur corner. Notre pauvre guerrier romain était toutefois contraint d’abandonner ses partenaires à la suite de ce but, la faute à un front en sang après avoir violemment heurté son capitaine Iacopo lors de sa reprise victorieuse. Malgré cette égalisation, les Nyonnais maintenaient leur système inédit en 2-5-3 et la fin de match était totalement folle !

Les actions se succédaient d’un but à l’autre et Alex, notre valeureux gardien entré pour les 10 dernières minutes, s’employait avec brio pour repousser les tentatives adverses. Malgré des jambes bien lourdes et des Vallorbiers bien en place, les Nyonnais parvenaient malgré tout à réaliser l’impensable ! Sur un énième corner parfaitement botté par Sergio Pino, Greg Rohner se déchirait pour claquer une demi-volée dont la trajectoire fuyante trompait le portier jurassien.

L’euphorie était de courte durée et notre tacticien Stefano reprenait vite ses idées afin de remettre en place une défense à 4 pour les derniers instants du match. Les dernières poussées adverses étaient parfaitement gérées par des Stadistes déterminés à ne pas se laisser rejoindre.

Le coup de sifflet final sonnait alors comme une libération pour les joueurs locaux qui pouvaient exulter et profiter d’une 3ème mi-temps bien méritée !

Nos 30+ passeront l’hiver au chaud et à l’abris de leur groupe de poursuivants au classement. Ils pourront aborder leur second tour avec sérénité en s’appuyant sur le match référence qui leur faisait tant défaut !