Les «jaune et noir» ont poursuivi leur préparation en battant Chênois samedi (1-0), puis en perdant à Young Boys, dimanche (3-1).

Ce week-end, les Nyonnais s’offraient une double répétition à trois semaines de la reprise de la Promotion League. L’occasion pour Anthony Braizat d’opérer une large revue d’effectif et de donner du temps de jeu à tout le monde, mais aussi de se faire son propre avis sur les membres de son effectif qu’il découvre petit à petit. Si l’équipe a été passablement remaniée samedi, les «cadors» étant préservés pour dimanche, le match n’était pas déplaisant à suivre pour autant.

Le tempo était donné par les joueurs de Colovray, qui manquaient tout de même de tranchant offensivement. Il a fallu l’entrée conjuguée de Baron, Bega, Qarri et Titié à l’heure de jeu pour dynamiter la rencontre et l’emporter chichement (1-0, but de Martinez). «Je suis satisfait de la vivacité que ces changements ont apportés, mais on s’est relâché dans le dernier quart d’heure», confiait le nouveau coach du Stade.

Un seul joueur était en test durant cette partie, Zakarie Labidi, passé par les jeunes de l’Olympique Lyonnais et le Stade Brestois en Ligue 2. Sorti sur blessure après quinze minutes de jeu, il est toutefois difficile de s’en faire une réelle opinion.

Contre les stars de Young Boys

Dimanche, c’est un vrai YB qui se présentait au Stade de Suisse, avec notamment Hoarau, Wölfli, Sulejmani et Lauper sur la pelouse. Si les Nyonnais sont repartis avec une défaite 3-1 dans les bagages (but de Adler Da Silva pour les visiteurs), l’essentiel était ailleurs, notamment dans l’intensité physique qu’ils ont pu mettre au pressing, ou dans les duels face aux expérimentés Bernois. Un bon test pour les pensionnaires de Colovray, même si certains joueurs ont disputé près de cent vingt minutes sur le week-end.

Après ces deux rencontres, les enseignements sont nombreux pour le nouveau coach du Stade Nyonnais. «On n’est pas encore clair sur le onze de base, mais on s’en rapproche. Chaque joueur aura sa chance, c’est le but de ce genre de match justement», confiait Anthony Braizat en fin de partie. Des joueurs comme Gazzetta ou Kadima ont notamment répondu présents et effectué une bonne prestation.

Sans leur capitaine Stevanovic, qui sera en Slovénie pour passer ses diplômes d’entraîneur avant de rejoindre ses partenaires pour le stage au Portugal, la rencontre contre Yverdon, le week-end prochain, devrait donner une image plus nette au sujet des joueurs dans les petits papiers du Français. «Ce match étant le dernier avant la reprise, on va tenter de stabiliser encore un peu plus la relation entre les joueurs», lâchait le technicien, qui retrouvera pour l’occasion son ancienne équipe.